Culture : penser la place des arts

Quelle relation les communautés autonomes entretiennent-elles avec les arts ? Quels rapports peuvent unir culture et écologie ? S’agit-il de répliquer la culture telle qu’on la trouve à l’extérieur, ou bien d’en réinventer les principes ? Pour le savoir, nous avons mis le cap sur Berlin. Au cœur de la capitale allemande, nous y avons découvert l’ufaFabrik, une communauté de 35 résidents dans laquelle les arts occupent une place prépondérante. Pour cause, il s’agit également d'un centre culturel international, accueillant plus de 200 000 visiteurs par an entre ses murs. Théâtre, comédie, cabaret, percussions brésiliennes … La communauté vibre au rythme de l’art vivant.

Share

Partners

Bulle Media
6

Politique : habiter un laboratoire de possibles

Comment et par qui sont produites les lois - quand il y en a - qui régissent les communautés autonomes ? De quelle manière sont gérés les conflits ? Quelles relations ces micro-sociétés entretiennent-elles avec le territoire dans lequel elles s’inscrivent, à l’échelle d’une municipalité ou d’un Etat, par exemple ? Pour en savoir plus sur les systèmes politiques des communautés autonomes, nous avons traversé la mer Baltique en direction de Copenhague, à la découverte de Christiania. Christiania, c’est une communauté gigantesque : environ 35 hectares de nature et de constructions insolites abritant près de 900 personnes, au cœur-même de la capitale danoise. L’occasion de revenir sur la trajectoire politique atypique de cette communauté haute en couleur - fondée sur une ancienne base navale - et d’étudier ses modalités de prise de décision.

4

Économie: le choix de la résilience

Comment partager équitablement les biens, les ressources et les services, dans le cadre d’une communauté autonome ? Le travail doit-il être rémunéré ou fonctionner sur la base du volontariat ? Vaut-il mieux recourir au troc, se baser sur le don ? Et si une monnaie circule, quelle devise choisir ? En quête d’éléments de réponse, nous avons mis le cap sur Damanhur, une fédération de communautés internationale dont le berceau se situe dans les Alpes italiennes, à 1 heure de Turin. Un endroit déconcertant, imprégné d’art et de spiritualité, où plus de 500 personnes ont recours à une monnaie locale complémentaire : le crédito.

3

Ressources : sobriété et inventivité énergétique

Comment atteindre l’auto-suffisance énergétique ? Quel rapport peuvent entretenir la technologie et l’écologie au travers des énergies renouvelables ? Quels sont les atouts et les contraintes de chaque méthode et qui se charge de gérer ces ressources, dans le cadre de communautés autonomes ? Pour en savoir plus, nous avons cédé à l’appel du désert en voyageant jusqu’au sud-est de l’Espagne, dans la région aride d’Almeria. Au creux des montagnes scintillantes de sélénite, nous avons rencontré les membres de Sunseed Desert Technology : une communauté tout droit issue des 80’s qui, plutôt que de subir la rudesse du climat désertique, a choisi de s’adapter à ses particularités pour vivre en quasi autonomie énergétique.

2

Alimentation : les voies de l’agriculture vertueusev

Comment atteindre l’autonomie alimentaire ? Quel modèle agricole peut permettre à une communauté autonome d’approcher l’autosuffisance ? Des techniques comme l’agroécologie et la permaculture sont-elles viables, pour associer le respect de l’humain et de la terre à un rendement capable de nourrir toutes les bouches ? Pour étudier ces questions, nous aurions pu partir à la découverte du potager de n’importe quel éco-village. Pourtant, c’est la ZAD de Notre-Dame-des-Landes qui a attiré notre curiosité. Considérée comme le théâtre du plus ancien conflit environnemental de France, cette ancienne “Zone à Défendre” fournit un exemple saisissant d’intrication entre lutte politique et agriculture.

1

Éco-construction : l’habitat dans tous ses états

Comment construit-on de quoi loger tous les résidents d’une communauté autonome ? Quels matériaux, quelles techniques de construction employer, pour allier respect de l’humain et de l’environnement ? Quel impact la proximité de notre logement avec la nature peut-elle avoir sur notre qualité de vie ? Pour le savoir, nous avons traversé les paysages enneigés de Hongrie jusqu’à Biofalu Máriahalom, une communauté hongroise située à 2h de Budapest. Un laboratoire de l’éco-construction jalonné d’architectures hétéroclites dont nous avons tenté de capter la philosophie au travers de notre micro.

1

Éco-construction : l’habitat dans tous ses états

Comment construit-on de quoi loger tous les résidents d’une communauté autonome ? Quels matériaux, quelles techniques de construction employer, pour allier respect de l’humain et de l’environnement ? Quel impact la proximité de notre logement avec la nature peut-elle avoir sur notre qualité de vie ? Pour le savoir, nous avons traversé les paysages enneigés de Hongrie jusqu’à Biofalu Máriahalom, une communauté hongroise située à 2h de Budapest. Un laboratoire de l’éco-construction jalonné d’architectures hétéroclites dont nous avons tenté de capter la philosophie au travers de notre micro.